Comprendre

Le bois, une énergie renouvelable

poele a bois une energie renouvelable

Le bois, une énergie renouvelable

Une étude du Syndicat des énergies renouvelables à montré que 71% de la chaleur des énergies renouvelables en France était représenté par le bois. Il est donc considéré comme étant a première énergie renouvelable.

Le territoire français est occupé par 28% de forêt et donne une forte présence au bois. Il présente donc une disponibilité de 15 millions d’hectares dont la surface montre une bonne stabilité depuis 2008 après avoir augmenté pendant 150 ans. Aujourd’hui cette surface est 50 % plus vaste qu’elle ne l’était fin 19ème siècle.

Le bois possède la particularité de se renouveler. Pour pouvoir conserver cette caractéristique la forêt doit être gérer en permanence, comme en France. En effet, seulement 60% des arbres sont récoltés chaque années, ce qui équivaut à 59 millions de m³/an.

Informations supplémentaires: Les labels FSC et PEFS garantissent une bonne gestion de la forêt d’où provient le bois que vous choisissez.
Par ailleurs, il est préférable de choisir un bois local pour réduire la production de CO2 liée au transport.

La neutralité du bilan carbone

L’absorption de CO2 durant toute sa vie grâce au phénomène de la photosynthèse est la principale qualité du bois

Pendant sa combustion, le taux de CO2 relâché par la biomasse est égale à celui qu’elle à absorbé. Il n’y a donc aucune production supplémentaire de CO2. Le bois n’est donc pas un acteur participant à la création de l’effet de serre.Le CO2 rejeté par le bois est nettement inférieur aux autres énergies.

Contrairement au gaz qui rejette 234 kg de CO2 par millions de kW, le bois en libère 40 kg. Le fioul, quand à lui, en rejette 466 kg et l’électricité 200 kg.

Quelques règles pour respecter l’environnement

− Le bois de chauffage doit être utilisé à sec et non mouillé (le taux d’humidité et d’eau doit être au maximum à 20%) car il brûle mieux. Sa combustion sera donc plus complète (moins d’argent et d’énergie dépensés)et réduira les rejets de composés organiques volatiles.
Il ne faut pas non plus brûler du bois qui aura été peint ou traité préalablement.

− Le bois et les granulés locaux sont préférables car ils limitent la production de CO2 durant les transports. Les combustibles doivent provenir de préférence d’une gestion saine de la forêt (label PEFC). Généralement les fournisseurs qui vendent du bois « au noir » ne replantent pas aune fois le bois récolté.
Il faut également savoir qu’il existe des labels pour les granulés (Din+ et NF Biocombustibles) qui garantissent une excellente qualité pour le bon fonctionnement des appareils.

− L’appareil utilisé doit être performant sinon la combustion rejettera des composés organiques volatiles issus des fumées polluantes produites.
Cela se produit quand la combustion est incomplète. Cependant, les technologies actuelles dont sont dotés les appareils de chauffage à bois permettent une post-combustion. Cette combustion ne sera pas complète si vous possédez une cheminée classique à foyer ouvert car celle-ci n’offre pas de rendement suffisant et sera trop polluante. il faut donc préférer un appareil récent.
− Un entretien et un ramonage quotidien doit être fait pour garantir à votre poêle à bois un fonctionnant optimale.

A Propos de l'auteur

PoeleaBois.Fr

Auteur et Fondateur du site PoeleaBois.Fr
Nous partageons notre expérience autour du chauffage au bois.

Et si vous donniez votre avis ?