Utiliser

Entretien d’un poêle à bois

entretien poele bois

 

Afin d’avoir les capacités optimales de votre poêle à bois, et lui permettre de bien vieillir, l’entretien de votre appareil est essentiel. il existe l’entretien hebdomadaire et l’entretien annuel.

 

 

L’entretien hebdomadaire d’un poêle à bois

Le nettoyage régulier de votre poêle est très simple à faire, et peu être réaliser par vous même sans aucun problème. Voici les points essentiels à exécuter périodiquement.

 

 

Décendrage de votre poêle à bois

L’accumulation de cendre empêche une bonne alimentation en air du feu par le bas. Pour obtenir une combustion optimale et éviter la déformation de la grille du poêle, videz le cendrier régulièrement en fonction de votre utilisation.

Attention, il faut impérativement vérifier d’avoir aucune braise incandescente avant de vider son tiroir à cendre dans une poubelle. De même si vous utilisez un aspirateur, il existe des aspirateurs à cendres conçu avec un bidon en acier afin d’éviter tous problèmes.

 

 

Nettoyage de la vitre d’un poêle à bois

En utilisant un bois sec, on peut utiliser de l’essuie-tout ou un bout de papier journal imbibé d’eau et trempé dans de la cendre fine. La cendre est un excellent nettoyant qui suffit au nettoyage lorsque la combustion de l’appareil est bonne.

En utilisant un bois humide ou une combustion au ralentie (arrivée d’air de combustion fermée), nettoyez la vitre avec des produits nettoyants spéciaux (vendu en grande surface : Leroy merlin, castorama ) en veillant à ne jamais en projeter sur les joints de la porte ou sur les pièces métalliques qui pourraient être endommagés.

Pour garder une vitre propre, évitez de brûler du bois de chauffage humide et de faire fonctionner votre appareil au ralenti. Pour résumé, plus la combustion est forte, moins la vitre se salit et vous permet d’avoir un plaisir de la vision des flammes.

 

Nettoyage des parois intérieur du poêle à bois

 

 

L’entretien Annuel d’un poêle à bois

Le nettoyage annuel est accompagné d’un ramonage de l’ensemble des tuyaux de fumée. Cette entretien est essentiel pour garder les performances de votre poêle à bois.

  • Ramonage du conduit de fumée
  • Démontage du déflecteur
  • Nettoyage des canaux de circulation de fumée
  • Vérification de l’arrivée d’air

 

 

Pour résumé :

Les poêles mais aussi les inserts, et foyers fermés et cuisinières nécessitent, comme tous les appareils de chauffage au bois une opération de nettoyage hebdomadaire et un entretien annuel.

L’entretien hebdomadaire reste facile et ne nécessite pas l’intervention d’un professionnel. En ce qui concerne la révision annuelle, l’intervention d’un ramoneur sera la meilleure option. Vous obtiendrez un certificat de ramonage qui sera la seule preuve du ramonage de votre appareil au bois en cas de sinistre.   Pour information, certaine assurance autorise leur propre client à assurer leur ramonage eux même. Notre conseil est de vous rapprocher de votre assureur afin d’être sur avant de vous lancer vous même dans votre ramonage.

A noter :

Le ramonage du conduit de fumée est lui obligatoire deux fois par an dans la plupart des cas, en fonction du Règlement sanitaire départemental (RSD).

 

 

A Propos de l'auteur

PoeleaBois.Fr

Auteur et Fondateur du site PoeleaBois.Fr
Nous partageons notre expérience autour du chauffage au bois.

Et si vous donniez votre avis ?