Choisir

Poêle à Granulés

Le poêle à granulé également appelé poêle à pellet, n’utilise pas de bûches, mais uniquement des granulés (ou pellets) pour pouvoir fonctionner. C’est une variante contemporaine du chauffage au bois grâce à l’automatisation de son approvisionnement et de son allumage.

poele a granule en ambiance

Comment marche un poêle granulés ?

Le poêle à granulés est en grande partie automatisé.

Il peut contenir entre 15 à 60 kg de granulés dans son réservoir qui est raccordé au foyer par une vis sans fin qui nourrit constamment le feu en combustible.

Il suffit d’exercer une pression sur un bouton pour faire démarrer le poêle qui déclenchera l’activation d’une résistance électrique pour permettre le démarrage du feu automatiquement.

Un ventilateur permet d’acheminer l’air comburant jusqu’au foyer.

Le dégagement des fumées est généralement par l’arrière du poêle par un extracteur de fumée en diamètre 80 mm.

La présence d’un second ventilateur fait  passer l’air dans la chambre de combustion via un échangeur dans laquelle l’air sera chauffé avant de repartir vers l’avant du poêle en générale.

De l’air chaud ainsi expulsé réchauffera votre pièce grâce à la ventilation mais aussi par  la convection autour du poêle à granulé.

 

Informations importantes :

le marquage CE doit obligatoirement figurer sur le poêle à granulé.

Ce dernier doit également être conforme à la norme NF EN 14785 pour bénéficier des aides telles que le crédit d’impôt.

 

Les avantages et inconvénients d’un poêle à granulés

Le poêle à granulés comporte de nombreux avantages dont le principale concerne la performance. Son rendement est très élevé et peut atteindre plus 95%.

Son autonomie varie entre 24 et 120 heures suivant l’appareil et la température souhaitée (l’autonomie sera plus importante si le réservoir est grand).

L’appareil est simple à utiliser car il évite de s’encombrer avec des bûches et la gestion du feu. En effet, il bénéficie d’un chauffage automatique qui permet une mise en route simple et facile grâce à un panneau de contrôle sur la façade du poêle ou une télécommande. Il est même possible de programmer certains modèles.

En ce qui concerne la recharge en combustible, il faut tout simplement mettre les granulés dans la trémie. Sa température est généralement contrôlée grâce à son thermostat.

Le poêle à granulé possède également une fonction écologique. En effet, les granulés sont des combustibles extrêmement secs qui, pendant leur combustion partiellement complète (grâce à une haute technologie) , provoquent de faibles rejets en polluants.

Un dispositif de sécurité pour pouvoir contrôler la  température, la fermeture des portes, l’arrêt lorsque la trémie est vide ou le courant est coupé. Cependant ce dispositif n’est présent que sur certains modèles.

En revanche, un poêle à granulés coûte bien plus cher qu’un poêle à bois classique. Même s’il est plus stable, le coût de l’énergie provenant des granulés est quasi égale que les bûches.

Leur coût est par ailleurs bien plus inférieur à celui du gaz et de l’électricité.

Les performances du poêle lui permettent de se rendre éligible au crédit d’impôt ce qui réduit le budget initial.

 

De plus, un poêle à granulés nécessite un besoin en électricité.

En effet, la résidence de 400 W, les ventilateurs, la vis sans fin et les mécanismes automatisés ont besoins d’être alimentés en électricité.

Ce qui rend le poêle vulnérable en cas de coupure de courant car il sera inutilisables (à part si ce dernier est branché sur batterie ou un panneau solaire).

Nota: Ne jamais branché votre poêle sur un groupe électrogène.

L’appareil doit être contrôlé, entretenu et des pièces doivent pouvoir être changées si besoin.

Il est préférable que ce soit le fournisseur du poêle qui  s’en occupe (service après-vente efficace et réactif) afin d’éviter de rechercher un professionnel.

Le poêle à granulés présente de nombreux modèles dont certains  bénéficient maintenant d’un esthétisme des plus décoratifs.

Le design est très recherché pour que l’appareil soit en harmonie avec la pièce dans laquelle il se trouve : une pièce à vivre.

Cependant, un design comprenant de nouvelles formes, de nouveaux habillages (faïence, céramique, pierre) et de nouvelles fonctionnalités (poêle à granulés bouilleur, poêle à granulés étanches)  font leur apparition.

 

Un poele à granulé, pour quelle utilisation ?

Ce type de poêle est surtout recommandé pour un usage intense car il serait trop coûteux pour être utilisé en tant que chauffage d’appoint.

Le poêles à bois ou ceux à granulés classiques seront plus utilisés dans les habitations secondaires.

 

Le poêle à granulé sera recommandé si :

  • Votre maison est bien isolées (inertie faible)
  • Le stockage du bois n’est pas possible
  • Vous ne souhaitez pas vous encombrer avec des corvées telles que l’approvisionnement du bois ou encore l’allumage du feu.
  • Vous désirer maîtriser la température de votre chauffage.
  • Vous souhaitez un poêle écologique qui n’émet que peu de polluants dans l’air.
  • Vous pouvez alimenter votre poêle en électricité.

 

Informations importantes :

Certains appareils à granulés sont dotés de ventilateurs un peu bruyants pouvant nuire à certaines personnes.

Vous pouvez cependant baisser la puissance de la ventilation lorsque vous êtes dans la pièce.

Il est préférable de pouvoir tester le poêle (régime normal) pour savoir si cette nuisance sonore est tolérable ou non.

Par ailleurs, elle ne permet pas d’installer un poêle à granulé dans un bureau ou même une chambre.

Maintenant  des modèles quant à eux très silencieux existent.

Cela s’explique par l’expulsion de l’air grâce à un ventilateur et non par convection naturelle (le poêle sera souvent plus chaud qu’un poêle à air pulsé). Ou encore grâce à l’insonorisation du poêle qui diminue le bruit du ventilateur.

 

Comment choisir un poêle à granulés ?

Lors de l’achat du poêle à granulés certains éléments doivent  être pris en compte :

  • les fonctions  (poêle bouilleur, poêle étanche (RT2012)…)
  • le style et la forme
  • la puissance (adaptée à votre besoin)
  • le rendement
  • le prix.

Les poêles à granulés emploient plusieurs techniques qui le différencient des autres appareils :

– l’arrivée d’air avec des poêles étanches ou canalisables qui permet à l’air comburant d’être récupérer à l’extérieur de la pièce donnant ainsi un confort très appréciables.

– le système de régulation qui possède 2 technologies  et qui cohabitent parfois : Carburation (vitesse de l’arrivée d’air déterminée par la vitesse des granulés) et Injection (réglages en fonction de la température des flammes)

– l’extraction de la chaleur par  un ventilateur (air pulsé ou convection forcée) ou naturellement (convection naturelle).

La convection forcée peut être bruyante en fonction des modèles et marques.

Elle nécessite  un peu plus d’électronique alors que la convection naturelle permet aux appareils d’être moins bruyants mais quasiment aussi brûlants qu’un poêle à bûches.

 

Nota : la vis sans fin peut également faire du bruit mais également des granulés qui tombent. Il est préférable de faire un essai à moyenne puissance avant de faire un achat.

 

Il existe également certaines options :

– l’habillage (pierre, céramique,  faïence,  acier) qui donne un design différent aux poêles ainsi qu’une inertie grâce à l’adoucissement du poêle (temps de chauffe plus long avec une montée de température lente).

–  la gestion des températures (quelques appareils  gèrent un niveau de puissance, les meilleurs mesurent la température de la pièce et offre une programmation des températures par des plages horaires)

la mise à disposition de télécommande ou de commandes des températures à distance

– possibilité de raccorder le poêle à une batterie (solaire)

– interface du logiciel en Francais

 

Informations supplémentaires :

Il faut se renseigner sur la consommation électrique du poêle avant l’achat ainsi que sur la durée de vie des pièces.

La garantie doit être excellente pour un appareil de ce type.

 

Les impacts techniques des poêles à granulés

– Un foyer équipé d’un poêle à granulé aura une consommation de 1.5 à 2 tonnes de granulés bois par an (en fonction de votre lieu géographique mais aussi de l’isolation de votre maison).

Il faut donc prévoir lieu sec pour pouvoir stocker les granulés.

– l’appareil ne doit pas être collé à un mur fait de matière inflammable (voir la distance appropriée sur la notice du fabricant) et son conduit doit se trouver à une distance équivalente à 3 fois le diamètre du conduit (qui est de 80 ou 100 mm en général). Si la matière du mur n’est pas inflammable il suffit de placer le poêle à un écart de 2 ou 3 cm.

– Ces appareils ont besoin de conduit plus petits que ceux des poêles à bois et leurs propriétés doivent différer à cause de la température des fumées qui est plus basse que celle produite par un poêle à bûches (meilleur rendement). Le poêle sera relié à un conduit classique, à un conduit direct à double paroi, ou à une simple ventouse sortant en façade.

 

Informations supplémentaires :

La paroi doit bénéficier de sorties pour la fumée sur un côté de la maison peu exposé au vent pour prévenir un renvoi vers l’intérieur. Il ne faut pas non plus mettre l’évent près d’une ouverture sinon les fumées s’y engouffreront.

 

Pour résumé:

Le poêle à granulés est un objet design et déco pour votre intérieur. En faisant l’acquisition d’un poêle à granulés, c’est plus qu’un simple appareil qui arrive chez vous.

C’est une expérience complète, sans compromis pour votre confort au quotidien.

 

A Propos de l'auteur

PoeleaBois.Fr

Auteur et Fondateur du site PoeleaBois.Fr
Nous partageons notre expérience autour du chauffage au bois.

Et si vous donniez votre avis ?